Centre Max Weber - UMR 5283

Centre Max Weber - UMR 5283

Marylène Lapalus

Thèse en préparation depuis 2013
Doctorants, post-doctorants - Université Lyon 2
Équipe Dynamiques sociales et politiques de la vie privée

Email marylene.lapalus@univ-lyon2.fr

Téléphone 06 24 930 844

Localisation
Lyon - ISH

- Thèse en préparation sous la direction de Laurence Tain :

Généalogie du féminicide comme espace théorique et pratique de résistance contre la violence masculine au DF

Ce travail de recherche exploratoire s’intéresse aux formes et espaces de résistance que produit l’usage du concept de féminicide par les actrices à México. Dans un premier temps, il cherche à cerner la configuration de l’espace de la cause du féminicide d’un point de vue diachronique et synchronique dans la capitale, au centre du pouvoir fédéral du pays qui cherche encore à conserver son image de « refuge pour les femmes ». Cette recherche met également à jour les dynamiques et les tensions qui caractérisent les expériences de résistance de celles qui déploient un « savoir-résister » du quotidien. Parce que le féminicide est à la fois un outil « genre » des intellectuelles féministes et l’étendard d’une diversité de mobilisations de groupes de femmes, la réflexion abordera aussi les enjeux « genre » qui traversent les espaces de résistance. Enfin, ce travail soulignera comment les espaces de résistance mobilisent l’injustice vécue pour mettre à l’épreuve l’Etat mexicain.

ARTICLES

- 2016, Sextant, Revue du Groupe Interdisciplinaire d’Etudes sur les Femmes (Bruxelles), « Féminicide : comment « la théorie du genre » entre dans l’arène définitionnelle de la violence contre les femmes au Mexique », N°31, pp.191-206.

- 2015, Enfance, familles, générations, « Feminicidio/femicidio : les enjeux théoriques et politiques de la construction d’un discours définitoire de la violence contre les femmes », N°22, pp.82-113.

CHAPITRES D’OUVRAGE

- 2016, Groupe de recherches féminines affilié au laboratoire PHILAB de la Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis, « Résistance et espaces vindicatoires contre le féminicide », Femmes, Violences et Résistances (à paraître).

CONFERENCES, COLLOQUES

- 2015, avril, Conférence dans le cadre du Séminaire de Recherche du Programme de séjours académiques au sein du PUEG (Programme Universitaire d’Etudes de Genre), Université Nationale Autonome de México, « Feminicidio : construcción y evolución de los espacios y estrategias de resistencia ».

- 2014, Colloque international Habemus gender ! Déconstruction d’une riposte religieuse, organisé par l’atelier Genre et sexualité (David Paternotte et Valérie Piette) de l’Université Libre de Bruxelles, Bruxelles, Belgique, « Les stratégies du discours sur la ideología del género contre la violence de genre au Mexique ».

- Formation et diplômes universitaires :

Janvier – Avril 2015 Séjour académique de recherche au PUEG (Programme Universitaire Etudes Genre) de l’Université Nationale Autonome de México, Mexique

Depuis septembre 2013 Doctorat en sociologie, Université Lyon Lumière Lyon 2, France

Septembre 2012 – Juin 2013 Master 2 Mention Sociologie, Spécialité EGALITES (Études Genre Actions Lectures Interdisciplinaires pour tisser l’Égalité dans la Société) Mémoire : Feminicidio, essai d’analyse discursive, sous la direction de Yannick Chevalier, maître de conférences, présidente du jury : Laurence Tain, professeure des universités, autres membres : Hélène Guétat, professeure des universités ; Cécile Favre ; maîtresse de conférences.

2000 Agrégation d’espagnol

Septembre 1998 – Juin 1999 Maîtrise LLCE (Langue Littérature et Civilisation Espagnole) à Saragosse, Espagne Mémoire : La magie amoureuse dans la littérature castillane médiévale, sous la direction de Joseph Tchalian (Université Lumière Lyon 2)

Dernières publications

2015

2014

 Liste complète des publications sur HAL-SHS

Logo CNRS Logo Lyon 2 Logo ENS Logo Jean Monnet
Intranet Plan du site Mentions légales