Première séance 2019-2020 du séminaire de l’équipe MEPS (18/10/2019)

Date :Vendredi 18 octobre 14:00-17:00

La première séance du séminaire 2019-2020 de l’équipe 6, Modes, espaces et processus de socialisation aura pour intervenantes nos collègues Abir Krefa et Claire Piluso.

Intitulés et résumés des interventions :

  • Abir Krefa : « Crises politiques, genre et socialisation : saisir les effets de l’événement »

Si le genre fait partie des rapports sociaux les plus naturalisés et que les dispositions sexuées sont souvent fortement incorporées, les crises politiques peuvent s’accompagner d’une remise en cause de l’ordre du genre. Elles constituent en effet des moments de rupture dans les pratiques routinières, se caractérisent par une incertitude radicale et permettent des rencontres improbables en conjoncture habituelle. En croisant les apports de la sociologie de la socialisation, du genre et des crises politiques, Abir Kréfa exposera les résultats d’une recherche conduite depuis 2014 en Tunisie et, plus récemment, en Algérie, qui soumet cette hypothèse à l’épreuve empirique. Elle s’intéresse aussi aux effets, à moyen terme, de la socialisation par l’événement en examinant comment et dans quelle mesure ce dernier induit (ou non) une transformation durable des pratiques et des dispositions sexuées.

  • Claire Piluso : « Des goûts amoureux et sexuels de classes et de genre : la fabrication de l’homosexualité »

La présentation s’attèlera à montrer la différenciation dans la fabrication des goûts et des types de dispositions dont sont « composés » les patrimoines dispositionnels des individus homosexuels.
En effet, l’enquête menée en thèse montre que la catégorie regroupe une différenciation d’individus, pas seulement dans la manière de faire avec l’homosexualité, mais dans les dispositions dont « disposent » les individus et qui les amènent à préférer amoureusement et sexuellement les personnes de même sexe. Ainsi, on détaillera comment se déploient des logiques socialisatrices liées à une position et une trajectoire dans l’espace social, selon des temporalités différentes et leurs effets socialisateurs qui fabriquent des individus homosexuels différents. L’enquête ayant été menée au sein de fractions des classes supérieures, moyennes et populaires, nous verrons comment au travers des gouts et dégoûts amoureux se jouent des rapports de classe et de genre dans les amours et désamours des enquêté.e.s.

La séance aura lieu vendredi 18 octobre 2019, de 14h à 17h, en salle du conseil du Campus Porte des Alpes de l’Université Lumière Lyon 2, bâtiment H (5 Avenue Pierre Mendès France - 69500 Bron).

Contact : Claire Piluso