Centre Max Weber - UMR 5283

Centre Max Weber - UMR 5283

« RAZZIA SUR LE TRAVAIL », une intervention de Patrick Rozenblatt au séminaire l’équipe TIPO ce 10 novembre.

Date : Vendredi 10 novembre 10:30-12:30
Lieu : Salle André Frossart - ISH
Adresse :

14 avenue Berthelot 69007 Lyon - bâtiment C


Équipes concernées :  

L’intervenant

Patrick Rozenblatt, sociologue du travail, est membre de l’équipe TIPO et professeur à l’Université de Lyon où il dirige la chaire « Egalité, inégalités et discriminations ». Ses recherches portent principalement sur l’analyse des hiérarchies professionnelles et salariales et sur les processus conflictuels qui les structurent.

Pour plus d’informations, cliquer ici

L’intervention

La séance s’appuiera sur son ouvrage Razzia sur le travail - Critique de l’invalorisation du travail au XXIème siècle (éd. Syllepse, 2017) dont voici une présentation

Que devient donc le travail quand l’emploi tend à quitter le salariat ?

L’« invalorisation » du travail ? !… Inutile de chercher ce mot dans le dictionnaire, vous ne le trouverez pas. L’idée de mise en valeur et de reconnaissance a beaucoup de succès, son négatif, la non-valorisation, peut se dire aussi, mais rendre compte d’un processus de disparition magique de la valeur, c’est-à-dire d’appropriation non divulguée, n’a pas encore été envisagé par l’académie. Et c’est précisément l’ambition de cet ouvrage que d’en comprendre la nature, la réalité et l’importance, d’en explorer la mise en œuvre, d’en analyser les conséquences et de réfléchir aux moyens de contrer cette formidable mutation de l’exploitation capitaliste. Depuis plusieurs décennies, la disparition d’emplois se fait avec notre pleine participation quand nous reprenons à notre compte – gratuitement et dans les mêmes formes de soumission – le travail, simple ou complexe, qui a été dépecé des attributs de l’emploi. Entre autres exemples, analysés dans ce livre, nous pouvons, dans la même journée, être postier ou pompiste, caissier ou banquier, agent commercial ou publicitaire, concepteur ou agent de maintenance, etc.

Ainsi l’invalorisation du travail contraint notre activité de producteur et de consommateur, discipline nos comportements, s’accapare une partie importante de notre temps dit « libre », nous formate, in fine, à accepter par sa banalisation, notamment à travers les développements de l’automation, à servir gratuitement sous l’autorité du capital.

Où et quand ?

vendredi 10 novembre de 10h30 à 12h30, Salle André Frossart à l’Institut des Sciences de l’Homme (14 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Publié le 7 novembre 2017

Logo CNRS Logo Lyon 2 Logo ENS Logo Jean Monnet
Intranet Plan du site Mentions légales