Centre Max Weber - UMR 5283

Centre Max Weber - UMR 5283

Marie-Thérèse Têtu

chargée de recherche
Chercheurs, enseignants-chercheurs - CNRS
Équipe Urbanités contemporaines
Localisation
Lyon - ISH

PARCOURS DE RECHERCHE ET PROJETS EN COURS

- Un des axes de mes travaux de recherche porte sur les parcours migratoires, la négociation et la production de normes et de droits à partir de l’étude des parcours de migrants algériens en situation irrégulière en interaction avec les politiques migratoires. Une orientation de recherche qui rompt avec les sociologies traditionnelles de l’intégration et des politiques d’immigration pour donner à voir et à comprendre des projets migratoires composites en quête de reconnaissance et de réussite sociale « ici et là-bas ». Mes enquêtes et l’analyse des jeux d’acteurs dans le flou du droit et de ses usages, dans le cadre d’une thèse puis d’un programme européen de recherche, mettent ainsi en évidence la flexibilité du droit (J. Carbonnier), des manifestations du pluralisme légal à l’oeuvre dans nos sociétés contemporaines, ainsi que des pratiques qui traduisent des affirmations du droit à avoir des droits (C. Lefort). Cela m’a conduit à interroger les écarts entre la citoyenneté juridique telle qu’elle est définie par la loi mais aussi telle qu’elle est mise en œuvre par les administrations chargées de son application, et enfin à s’intéresser à ce que nous avons appelé l’exercice citoyen tel qu’il est pratiqué par des citoyens et des non-citoyens.

- Un autre axe de mes recherches porte sur les usages publics et présents du passé avec une double attention aux redéploiements de ces mémoires par les institutions patrimoniales et les politiques publiques et à leurs pertinences pour les publics dans les sociétés contemporaines. Ce qui a conduit à ouvrir un nouveau chantier de recherche sur les lieux d’internement récemment patrimonialisés en France qui sont souvent des lieux à histoires et à mémoires multiples en même temps que des lieux de la mémoire nationale tel que le Mémorial de la prison Montluc à Lyon. Ainsi, mes recherches et mes activités scientifiques s’appuient sur un travail d’enquêtes sur plusieurs lieux d’histoire et de mémoire en région Rhône-Alpes, dont la prison Montluc, sur des partenariats et des visites problématisées des lieux de mémoire en particulier à Berlin et en Catalogne. Elles s’intéressent aux dimensions publiques du travail d’histoire et de mémoire, et de leur patrimonialisation ainsi qu’aux formes de renouvellement de l’accessibilité de l’histoire et de la mémoire dans l’espace public et par le recours au numérique.

- Les ressources du numérique pour socialiser les connaissances sur ces lieux et leur patrimonialisation par des formes interactives et contributives nous conduit à un partenariat interdisciplinaire entre les sciences du numérique (laboratoire LIRIS, INSA Lyon) et les SHS. Il vise à expérimenter de nouvelles pratiques d’écriture, de narration, de diffusion, d’interactivité et de patrimonialisation rendues possibles par le web, et à se questionner sur leurs enjeux pour les sciences du numériques et pour les SHS.

Dernières publications

2016

2015

2014

 Liste complète des publications sur HAL-SHS

Logo CNRS Logo Lyon 2 Logo ENS Logo Jean Monnet
Intranet Plan du site Mentions légales