Centre Max Weber - UMR 5283

Centre Max Weber - UMR 5283

Maël Dieudonné

Ingénieur d'études
Doctorants, post-doctorants - CNRS / Université Lyon 2
Équipe Dynamiques sociales et politiques de la vie privée
Localisation
Lyon - ISH
Bureau 333

Thèmes de recherche

Sociologie de la médecine et de la maladie

Sociologie des sciences et des techniques

Sociologie de la connaissance et de l’action

Thèse (en cours)

« Une société pathogène ? Analyse sociologique des hypersensibilités environnementales et de leurs représentations. » Sous la direction de Jean-Hugues Déchaux, depuis septembre 2011.

Présentation : Depuis une décennie se rencontrent de plus en plus nombreux des malades d’un genre particulier. Présentant des symptômes variés et souvent invalidants, ils en attribuent la responsabilité à des facteurs environnementaux très spécifiques : produits de la chimie de synthèse pour les personnes hypersensibles chimiques multiples (MCS), rayonnements électromagnétiques artificiels pour les personnes électro-hypersensibles (EHS). La définition, l’existence même de ces maladies font l’objet de controverses autant politiques que scientifiques, que la littérature sociologique a déjà bien décrites. L’expérience de leurs victimes est en revanche peu connue – ce à quoi cette recherche propose de remédier, en s’interrogeant sur ce que signifie concrètement le fait de souffrir d’une hypersensibilité environnementale. Quatre manières de répondre à cette question seront explorées. La première renvoie à l’expérience de l’hypersensibilité, à ses manifestations symptomatiques ressenties dans l’évidence simultanée de leur corporéité et de leur origine environnementale. La seconde recouvre le raisonnement étiologique grâce auquel cette origine est reconnue et crédibilisée. La troisième a trait aux stratégies que les hypersensibles déploient contre leur mal, qui s’inscrivent dans le double registre du soin et de la mise à distance. Enfin, dernière dimension de leur expérience : la profonde transformation des rapports sociaux qu’entraîne le fait de souffrir d’une maladie controversée. Il s’agira d’étudier comment ces quatre dimensions se nouent, à l’aide d’une démarche ethnographique et inductive.

Investissements dans la recherche

Co-organisateur du séminaire doctoral interdisciplinaire des Universités de Lyon sur la santé, 2014-2017

Co-organisateur du séminaire de formation « Le doctorat, côté pratique(s) » au sein de l’École doctorale 483, 2013-2014

Co-organisateur du séminaire doctoral du Centre Max Weber, 2012-2014

Publications

Articles

Communications

Autres documents

 Liste complète des publications sur HAL-SHS

Logo CNRS Logo Lyon 2 Logo ENS Logo Jean Monnet
Intranet Plan du site Mentions légales