Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement
Logo CMW

Lettre du Centre Max Weber - Mardi 20 mars 2018

À LA UNE

RAPPEL : Appel à participation et à inscription aux Journées transversales du Centre Max Weber à Aussois

Les inscriptions définitives aux Journées transversales du Centre Max Weber à Aussois (5-6 juillet 2018) sont désormais ouvertes, de même que l’appel à participation lié.

Un site Web à été créé à cet effet : https://jtaussois-cmw.sciencesconf.org/

L’inscription se déroule en deux temps :

Pensez à vous inscrire sans tarder aux Journées (avant le 27 avril 2018). L’inscription aux ateliers est également obligatoire (date limite fixée ultérieurement).

Nous espérons que le pré-programme envoyé (disponible sur le site Web et réintégré en pièce jointe) vous donnera envie d’y participer.
Par la suite, nous ajouterons de brèves présentations de chaque atelier, ainsi que des textes et des articles pour permettre à chacun de préparer sa participation aux ateliers choisis. Nous vous proposerons également diverses formes de contributions (posters, commentaires, animations, interventions…). N’hésitez donc pas à retourner régulièrement sur le site pour suivre la préparation de nos journées.

Contact : jtaussois-cmw@sciencesconf.org
En savoir plus : pré-programme en pièce jointe :

VIE DU LABO

RAPPEL : Première séance du séminaire doctoral du Centre Max Weber 2018 (22/03/2018)

Le séminaire doctoral du Centre Max Weber est animé par des doctorant.e.s et pour les doctorant.e.s du laboratoire. Il est un espace d’échanges au sein duquel il est possible de discuter, en toute convivialité, de vos recherches.
Cette année le séminaire consistera à faire intervenir des doctorant.e.s en binôme, pour bénéficier de leurs regards croisés sur des thèmes de recherche. Les organisatrices ont également trouvé intéressant de faire « discuter » les interventions par un.e ou deux doctorant.e.s volontaires. Si certain.e.s d’entre vous ont envie de se former à ce genre d’exercice dans un espace bienveillant comme le séminaire doctoral, n’hésitez pas à en faire la demande.

L’équipe n’est pas parvenue à constituer de binômes pour tous les thèmes retenus ; il est cependant prévu de mettre les doctorant.e.s concerné.e.s en avant à partir de septembre 2018, et ils et elles sont invité.e.s à venir discuter lors des autres séances.

Intitulé de la première séance : « Appréhender la construction des goûts et normes sexuels au prisme des socialisations : le cas de personnes homosexuelles et de femmes catholiques conservatrices »

Intervenantes : Mélodie Gauglin et Claire Piluso.

La séance se déroulera le jeudi 22 mars 2018, de 18h00 à 20h30, en salle R-143 de l’ENS de Lyon, site Descartes (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

Calendrier prévisionnel :

Tout.e.s les doctorant.e.s sont évidemment les bienvenu.e.s à ce séminaire doctoral, qui promet d’être riche et vivant. Chaque séance sera suivie d’un buffet convivial, qui sera l’occasion d’échanger entre doctorant.e.s et de passer un bon moment.

Contact :

En savoir plus : résumés des séances en pièce jointe :

RAPPEL : Deuxième séance de l’atelier doctoral autour de l’écriture ethnographique (21/03/2018)

Suite à la tenue de la première séance du nouvel atelier autour de l’écriture ethnographique à destination des doctorant.e.s du laboratoire, le 15 février dernier, une nouvelle séance est organisée.

Elle aura lieu le mercredi 21 mars, de 14h à 17h30, en salle D4-111 du site Descartes de l’ENS de Lyon (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

N’hésitez pas à informer les organisatrices de votre venue, qui pourront ainsi vous faire passer les textes sur lesquels vous vous appuierez au cours de la séance, pour que vous puissiez les lire en amont, et vous transmettre la consigne d’écriture pour un exercice d’écriture de 2 pages à rendre au plus tôt.
L’exercice n’est pas obligatoire, mais vous êtes fortement invité.e.s à faire ces lectures et cet exercice : ils participent de la dynamique de l’atelier et vont nourrir les échanges.

Calendrier prévisionnel :

Les séances se dérouleront de 14h à 17h30.

Contact :

VIE SCIENTIFIQUE

RAPPEL : Colloque : « CFDT, 1968-­2018, Auvergne-Rhône-­Alpes » (21-22/03/2018)

Le Centre Max Weber co-organise, en partenariat avec l’Union régionale interprofessionnelle CFDT de la région Auvergne-Rhône-Alpes et aux côtés des Universités Lumière Lyon 2 et Lyon 3 Jean-Moulin, de Sciences Po Lyon et des laboratoires LARHRA et Triangle, le colloque intitulé :

« CFDT, 1968-2018, Auvergne-Rhône-­Alpes : Transformer le travail, transformer la société ? Des luttes autogestionnaires au réformisme »

Présentation : ce colloque fait suite à quatre journées d’études-séminaires qui ont eu lieu à Sciences Po Lyon (2013, La CFDT Rhône-Alpes en mai-juin 68 : l’année 1967), à l’ENS de Lyon (2014, La CFDT en mai-juin 68 à Lyon et en Rhône-Alpes : Les manifestations-La place et le rôle des femmes), à l’Institut des sciences de l’homme (2015, Mémoires de l’autogestion : revendications et méthodes d’action) et aux Archives départementales et de la Métropole (2016, Dans la foulée de mai-juin 68, les luttes des années 70), avec l’édition annuelle d’actes de ces rencontres.

Le colloque final constitue un aboutissement des travaux. Il est construit dans l’idée de faire dialoguer les retours réflexifs des acteurs sur certains événements et des chercheurs spécialisés sur le syndicalisme, mais également sur des thématiques comme la santé au travail, la gestion des risques, etc.

Comité scientifique :

L’événement se tiendra les mercredi 21 et jeudi 22 mars 2018, dans l’enceinte du Grand Amphi de l’Université de Lyon (92 rue Pasteur - 69007 Lyon).

L’entrée est libre.

Contact : cullafrozjeanfrancois@wanadoo.fr
En savoir plus : programme détaillé en pièce jointe :

RAPPEL : ISH : Axe Genre - Rencontres du genre : « Violences conjugales : du combat féministe à la cause publique » (29/03/2018)

L’Institut des sciences de l’homme - MSH Lyon Saint-Étienne, dans le cadre de son axe scientifique Genre, et en collaboration avec Sandrine Lévêque (Université Lumière Lyon 2, Triangle), organise une sixième « Rencontre du genre » ouverte à tous les membres des laboratoires associés.

Intitulé : « Violences conjugales : du combat féministe à la cause publique »

Invitée : Pauline Delage, attachée temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université Lumière Lyon 2. Ses travaux portent sur les transformations du traitement des violences de genre dans différents pays.
Elle viendra présenter deux de ses ouvrages, Violences conjugales : du combat féministe à la cause publique (Presses de Sciences Po, 2017) et Droits des femmes : tout peut disparaître (Éditions Textuel, 2018).

Inscription nécessaire par courriel, à l’adresse suivante : communication@ish-lyon.cnrs.fr

La Rencontre se déroulera jeudi 29 mars 2018, de 18h à 19h30, à l’ENS de Lyon, site Descartes, en salle D2.128 (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

Contact : communication@ish-lyon.cnrs.fr
En savoir plus : résumés des ouvrages disponibles sur la page Web de l’événement

Prochaine séance du séminaire de l’équipe PoCo (30/03/2018)

L’équipe 3 « Politiques de la connaissance : savoirs situés et enjeux démocratiques » du Centre Max Weber convie à une nouvelle séance de son séminaire.

Son invitée en sera Lorenza Mondada, Université de Bâle (Suisse).

Intitulé de l’intervention : « Divergences épistémiques en interaction »

La séance est ouverte dans la limite des places disponibles.

La séance aura lieu le vendredi 30 mars 2018 de 11h à 13h, en salle Berty Albrecht de l’Institut des sciences de l’homme (16 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Contact : Florian Charvolin

RAPPEL : Journée d’étude : « Ce que la revue fait aux sciences humaines et sociales » (30/03/2018)

Le comité de rédaction de Tracés. Revue de sciences humaines a le plaisir de vous inviter à sa prochaine journée d’études portant sur les revues.

Intitulé : « Ce que la revue fait aux sciences humaines et sociales »

Argumentaire partiel : outil ancien de la publication de la recherche, la revue occupe aujourd’hui une place de choix dans les carrières de recherche, en temps de travail (évaluations, participation aux comités de rédaction), en matière d’évaluation de la recherche (sélection d’article, promotion). Certaines disciplines vont jusqu’à ne considérer que la publication périodique pour la promotion de leurs chercheurs.
On aurait pourtant tort de considérer que « faire revue » soit sans effet sur la science telle qu’elle se fait. Les tables-rondes de la journée ont ainsi vocation à discuter ce que le format, la chaîne de production et la temporalité « revue » font aux sciences humaines et sociales.
Une première table-ronde sera consacrée à la revue comme lieu de pouvoir. Instance de légitimation – notamment au niveau disciplinaire – la revue est également un lieu d’exclusion et de discrimination genrée, sociale ou encore géographique, comme de lutte contre ces mêmes discriminations.

Une seconde table-ronde sera consacrée à la production matérielle, à l’économie et à la chaîne de production des revues, qui inclut les secrétariats d’édition et de coordination, les traducteurs et traductrices, les graphistes, mais aussi les maisons d’édition et de diffusion.

Une troisième table-ronde sera consacrée à la question de la réception, notamment aux effets possibles de l’anticipation de la réception du format de la revue sur l’écriture scientifique.

Cette structuration thématique ne saura empêcher des réflexions transversales à l’ensemble des questions abordées.

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

La journée est organisée le vendredi 30 mars 2018, de 9h à 18h, au Site Pouchet du CNRS, dans l’enceinte du Grand amphithéâtre (59-61 rue Pouchet - 75017 Paris).

Contact : christelle.rabier@ehess.fr
En savoir plus : argumentaire complet et résumés disponibles à l’adresse suivante

RAPPEL : ISH : Axe Environnement urbain : Journée d’étude « Villes, sociétés, catastrophes » (04/03/2018)

L’Institut des sciences de l’homme - MSH Lyon Saint-Étienne, dans le cadre de son axe scientifique Environnement urbain, propose une journée d’étude ouverte à tous les membres des laboratoires associés.
L’événement est organisé par Stéphane Frioux (LARHRA) et Florian Charvolin (CMW).

Intitulé : « Villes, sociétés, catastrophes »

Résumé : depuis l’Antiquité, les sociétés urbaines ont dû affronter des catastrophes : incendies, tremblements de terre, inondations, épidémies dramatiques. La part de la nature et celle de l’homme sont variables dans ces événements, qui mettent à l’épreuve la capacité des dirigeants politiques et des sociétés urbaines à se relever pour reconstruire le tissu urbain, matériel et immatériel. La journée fera le point sur les recherches récemment menées ou les projets en cours dans ce domaine fécond en travaux de sciences sociales depuis la montée des problématiques sur le risque et les catastrophes à la fin du XXe siècle.

À noter : Gaëlle Clavandier (CMW) interviendra dans la matinée, sur le thème : En finir avec la catastrophe ? Un objet rétif à l’analyse sociologique.

Inscription nécessaire avant le lundi 2 avril 2018, par courriel auprès du co-responsable de l’axe scientifique : stephane.frioux@univ-lyon2.fr.

Contact : Florian Charvolin
En savoir plus : programme et informations complémentaires disponibles sur la page Web dédiée

Séance conjointe du séminaire de l’équipe TIPO et du séminaire Image Animée (06/04/2018)

L’équipe 1, Travail, institutions, professions et organisations et le Séminaire Image Animée du Centre Max Weber organisent conjointement une nouvelle séance de leur programmation respective.

Son intervenant en sera Jean Paul Filiod, maître de conférences HDR en sociologie (Université de Lyon (Lyon 1 - ESPÉ)) et co-responsable de l’équipe TIPO.

Intitulé de la séance : « Filmages de terrains et destin incertain des images »

Jean Paul Filiod effectuera un retour réflexif sur son usage de la vidéo numérique et sur la création d’un site Internet dans le cadre d’une recherche-développement.
Une interrogation constituera le fil rouge de la séance : le chercheur doit-il rester indifférent au destin incertain des images de recherche ou doit-il s’en préoccuper, en choisissant de limiter les usages de l’image animée au travail de terrain et négliger donc les aspects liés à la diffusion au-delà de celui-ci ?

La séance se déroulera le vendredi 6 avril 2018, de 10h à 13h, en salle André Frossard de l’Institut des sciences de l’homme (14 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Contact : Jean-Paul Filiod
En savoir plus : présentation complète de la séance en pièce jointe :

Sixième séance du séminaire de l’équipe DVP (06/04/2018)

L’équipe 2 du Centre Max Weber, Dynamiques sociales et politiques de la vie privée, convie à la sixième séance publique de son séminaire 2017-2018.

Son invitée en sera Magali Mazuy, démographe (INED, CMW).

Intitulé de l’intervention : « Résultats de l’enquête Virage »

La séance aura lieu le vendredi 6 avril 2018, de 10h à 13h, en salle Berty Albrecht de l’Institut des sciences de l’homme (16 avenue Berthelot - 69007 Lyon).

Contact : Gaëlle Clavandier
En savoir plus : programme (complété) du séminaire en pièce jointe :

RAPPEL : Lyon 2 : Journée d’étude : « Assistants et collaborateurs d’élus : une sociologie politique » (06/04/2018)

L’UFR d’Anthropologie, de Sociologie et de Science Politique de l’Université Lumière Lyon 2 convie à une journée d’étude.

Intitulé : « Assistants et collaborateurs d’élus : une sociologie politique »

La journée est organisée autour de l’ouvrage Dans l’ombre des élus. Une sociologie des collaborateurs politiques , sous la direction de Willy Beauvallet et Sébastien Michon, paru en 2017 aux Presses du septentrion.

Résumé : si les collaborateurs politiques ont été évoqués à plusieurs reprises au cours de la campagne présidentielle de 2017, leurs profils et la place qu’ils occupent auprès des élus restent assez largement méconnus. Administrateurs du Parlement, conseillers des groupes politiques, collaborateurs personnels des élus, directeurs généraux des services, conjoints, membres des cabinets de maires ou de présidents de région : au-delà des fantasmes et des préjugés, l’ouvrage témoigne de l’omniprésence de ces collaborateurs aux statuts multiples et de leur position désormais incontournable dans l’exercice quotidien des activités représentatives.
Tout au long de la journée des professionnels exerçant ou ayant exercé des fonctions viendront discuter certaines des études contenues dans l’ouvrage et présentées par leurs auteurs.

Inscription nécessaire par courriel, auprès de Mohammed Seffahi.

La journée se tiendra vendredi 6 avril 2018, de 9h à 17h, sur le Campus des Berges du Rhône de l’Université Lumière Lyon 2, dans l’enceinte du salon Lirondelle (16-18 quai Claude Bernard - 69007 Lyon).

Contact : Mohammed Seffahi
En savoir plus : programme de la journée en pièce jointe :

REPORT : Sixième séance du séminaire « Action collective » 2017-2018 (12/04/2018)

Séance initialement prévue le jeudi 22 mars, reportée au jeudi 12 avril, même horaire et même lieu.

Le séminaire Action collective, commun au Centre Max Weber et à Triangle, en est à sa septième année d’existence. Il se propose cette année de réfléchir sur la thématique : Protestation et résistance en contexte autoritaire , en sollicitant des spécialistes de contextes autoritaires variés tant géographiquement que temporellement.

La sixième séance de l’édition 2017-2018 aura pour invité Aurélien Raynaud (CMW). Il viendra présenter sa thèse, soutenue en novembre dernier et intitulée :

« Engagement et conversion politique en conjoncture critique. La trajectoire d’un pionnier de la résistance. Emmanuel d’Astier, de l’Action française dans les années 1930 au Parti communiste à la Libération »

Pour les doctorant.e.s, l’inscription au séminaire se fait auprès de Sophie Béroud : sophie.beroud@univ-lyon2.fr.

La séance aura lieu le jeudi 12 avril 2018, de 10h30 à 12h30, en salle D4.260 (ex R.253) de l’ENS de Lyon (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

Contact : Lilian Mathieu
En savoir plus : présentation complète du séminaire sur le site Web de Triangle

RAPPEL : Lyon 2 : Conférence de Philippe Lyet / Cycle « Penser la recherche » (12/04/2018)

L’UFR d’Anthropologie, de Sociologie et de Science Politique de l’Université Lumière Lyon 2 organise, dans le cadre du Cycle « Penser la recherche », une séance de travail.

Son invité en sera Philippe Lyet, docteur en sociologie sciences de l’éducation, HDR, directeur du centre de recherche de l’ETSUP (École supérieure de travail social, Paris).

Intitulé de la séance : « À quelles conditions co-construire des savoirs en institution avec les professionnels du champ socio-éducatif ? L’exemple des recherches conjointes multiréférentielles »

Résumé partiel : la pratique de la recherche développée par Ph. Lyet en collaboration ou en débat avec d’autres consiste à construire une compréhension de quelques « traces » méthodologiquement construites des problèmes qui se posent à des acteurs et à organiser des scènes de mise en discussion des interprétations de chercheurs et d’acteurs. Elle s’inscrit à sa manière dans l’ensemble des recherches dites intervention dans le sens où le chercheur professionnel « vient entre » des chercheurs occasionnels. Et elle comporte une indéniable dimension clinique dans le sens où des chercheurs professionnels s’impliquent dans une relation de travail avec des acteurs impliqués pour comprendre ce qui se joue, dans la singularité des intersubjectivités.

Inscription nécessaire par courriel, auprès de Mohammed Seffahi.

La séance se déroulera jeudi 12 avril 2018, de 14h à 17h, sur le Campus Porte des Alpes de l’Université Lumière Lyon 2, dans l’enceinte de la Salle de conférence de l’IUT Lumière Lyon 2 (160 Boulevard de l’Université - 69500 Bron).

Contact : Mohammed Seffahi
En savoir plus : présentation complète de la séance en pièce jointe :

Sixième séance du séminaire de l’équipe DPCS (13/04/2018)

L’équipe 5, Dispositions, pouvoirs, cultures, socialisations du Centre Max Weber, invite à la sixième séance de son séminaire « Travaux en cours ».

Ses intervenants en seront :

La séance aura lieu le vendredi 13 avril 2018, de 12h à 14h, en salle D4.143 du site Descartes de l’ENS de Lyon (15 parvis René Descartes - 69007 Lyon).

Contact : Pierre Mercklé
En savoir plus : programme du séminaire en pièce jointe :

PUBLICATIONS / INTERVENTIONS / PRIX

Nouvelles parutions de la Bibliothèque idéale des sciences sociales

La Bibliothèque idéale des sciences sociales (Bi2S), une collection d’ouvrages électroniques et imprimés réalisée à l’initiative du Centre Max Weber avec le soutien de l’ENSSIB et plusieurs autres partenaires, et diffusée par ENS Éditions, a été inaugurée en 2014.

Faire lire et relire les grands textes : telle est l’ambition de la collection. En publiant des rééditions électroniques et imprimées d’ouvrages marquants en sciences sociales, elle souhaite permettre au plus grand nombre de découvrir ou redécouvrir les œuvres classiques qui en fondent les différentes disciplines, de la sociologie à l’économie en passant par l’histoire, la géographie, l’anthropologie, la science politique...

Tous les titres de la Bibliothèque idéale sont consultables en accès libre et gratuit sur le site de la collection.

Cinq titres ont été publiés lors des trois dernières années :

Certains de ces titres sont également disponibles en version imprimée.

Contact : Pierre Mercklé
En savoir plus : consulter la page Web dédiée

« Morts avant de naître. La mort périnatale » (Ph. Charrier, G. Clavandier, V. Gourdon, C. Rollet et N. Sage Pranchère (dir.), Presses universitaires François-Rabelais, 2018)


Issus d’une fausse couche ou morts au seuil de l’existence, les enfants morts avant de naître ont toujours été placés dans une position ambiguë. Leur présence absente convoque tout à la fois leur famille et la communauté endeuillée, les règles de droits et les usages funéraires, les rituels séculiers et religieux.
Riche des acquis de l’archéologie, de l’histoire, de la démographie et de la sociologie, cet ouvrage sur la mort périnatale donne, à rebours des travaux axés sur la santé publique ou le deuil, la priorité à la gestion des corps, aux modes d’enregistrement et au vécu familial pris dans son acception large, trois dimensions au poids crucial sur le destin de ces fœtus et mort-nés.

En savoir plus : sommaire disponible sur le site Web de l’éditeur

« Les bobos n’existent pas » (J.-Y. Authier, A. Collet, C. Giraud, J. Rivière et S. Tissot (dir.), Presses universitaires de Lyon, 2018)


Omniprésent dans les médias, mais aussi dans le champ politique et dans le langage ordinaire, le terme « bobo » n’est pas neutre. Son usage tend à simplifier, et donc aussi à masquer, l’hétéro­généité des populations et la complexité des processus affectant les espaces urbains qu’il prétend décrire. En réduisant les « bobos » à des carica­tures, on juge des caractères, des intentions et des volontés, en oubliant que les représen­tations et les pratiques des individus et des groupes sociaux prennent place dans des trajectoires singulières et un monde hiérarchisé.
Ainsi, scientifiquement parlant, les bobos n’existent pas, et des expressions telles que « boboïsation » ou « boboïsé » ne conviennent pas pour saisir et caractériser la diversité des logiques et des mécanismes, voire, parfois, les contradictions à l’œuvre dans les phénomènes de « gentrification ».

En savoir plus : présentation complète disponible sur le site Web de l’éditeur

« Engagements militants, professionnalisés ou distanciés : les visages multiples de l’alimentation engagée » (D. Rodet, in Anthropology of food [en ligne], 2018)


Cet article analyse les formes d’engagement existant dans la consommation engagée en prenant en compte l’ensemble des acteurs sociaux qui rendent possibles ces pratiques : consommateurs mais également producteurs, distributeurs ou encore fondateurs, salariés et bénévoles de réseaux associatifs. Il montre que ces actions politiques passant par le marché ne reposent pas uniquement sur de nouvelles formes d’engagement individualisées mais également sur des engagements militants plus traditionnels ainsi que sur ceux d’individus cherchant à concilier convictions et emploi. La coexistence de ces différents investissements est une source de difficultés pour les mouvements de l’alimentation engagée.

En savoir plus : article intégralement disponible en accès libre sur le site Web de la revue

« La PMA en débat : pratique mondialisée, nouveaux regards sur le corps » (L. Tain, in The Conversation [en ligne], 2018)


Avec la révision de la loi bioéthique, la procréation médicalement assistée (PMA) est à l’agenda du Conseil Consultatif National d’Éthique. Autour de ce débat sur la médicalisation du corps reproducteur, les passions se déchaînent. Pourquoi ?
Qu’est-ce que la PMA ? Comment se fabrique la réglementation de l’offre médicale en France et à l’étranger ? Quels circuits transfrontières se mettent en place compte tenu de la disparité des législations ?

En savoir plus : article disponible en ligne sur le site Web de la revue

APPELS À CONTRIBUTIONS/CANDIDATURES

H2020 : Appel à projets conjoint Europe-Chine : « Villes et zones urbaines durables et vivables » (12/04/2018)

L’Initiative de programmation conjointe (I.P.C.) Urban Europe & la Fondation nationale des sciences naturelles de Chine (F.N.S.N.C.) ont lancé l’appel pilote :

« Sustainable and Liveable Cities and Urban Areas »

Les trois thématiques qui seront abordées sont les suivantes :

Un secrétariat est mis en place pour répondre à toutes les questions d’ordre général. Des points de contact nationaux sont établis pour chaque pays impliqué.
Toutes les informations et documents sont disponibles sur le site de l’I.P.C. Urban Europe.

Date limite d’inscription : jeudi 12 avril 2018.
Date limite de soumission des propositions : 20 juin 2018.

Contact : Points de contact nationaux A.N.R. - Agence Nationale de la Recherche : Aurelien.Gaufres@agencerecherche.fr et Pascal.Bain@agencerecherche.fr

En savoir plus : consulter la page Web dédiée

RAPPEL : Appel à communications : Session thématique du Congrès du RIODD (25/04/2018)

Le 13e Congrès du Réseau international de recherche sur les organisations de développement durable (RIODD) se tiendra à Grenoble du 16 au 18 octobre 2018.

Pluridisciplinaire, voire interdisciplinaire, il est porté par une équipe de chercheurs en droit, économie, géographie, gestion, psychologie sociale, sciences de l’éducation, sociologie… Ce positionnement traduit la démarche scientifique du RIODD ainsi qu’une volonté des organisateurs pour le site de l’Université Grenoble-Alpes.

Une session spéciale ouverte a pour thématique :

« Développement Durable et Risques Industriels Majeurs - Les conditions sociotechniques de la sécurité dans un monde en réseau et globalisé »

La session est portée par Michèle Dupré (CMW) et par Jean-Christophe Le Coze (Inéris). Un appel à communications lié est ouvert.

Argumentaire partiel : la session spéciale ouverte propose un focus particulier sur les sites industriels à risques majeurs. Classés Seveso, ces sites sont à présent soumis au code de l’environnement et doivent mettre en œuvre une Politique de Prévention des Accidents Majeurs (PPAM).

Ces organisations à risques industriels majeurs ne sont plus des organisations closes sur elles même, ancrées dans le seul contexte national dans lequel elles sont physiquement implantées. Relevant d’un mode d’organisation en réseau (par ex. Rallet, 1989), ces organisations doivent, pour produire en sécurité, composer avec des entités situées à des échelles différentes.
On peut s’interroger de manière ciblée sur l’impact d’une telle organisation en réseau sur la fiabilité organisationnelle de ces installations.

Les communications attendues devront documenter la complexité d’action de ces organisations à risques industriels majeurs, qui permet ou non le maintien de ces systèmes dans des zones de fonctionnement sûres et garantit ainsi les enjeux spécifiques du développement durable. Elles rendront compte soit de travaux empiriques, soit de travaux à visée théorique.

Les communications doivent être transmises au plus tard le 25 avril 2018 aux adresses suivantes : michele.dupre@ish-lyon.cnrs.fr et Jean-Christophe.LECOZE@ineris.fr

Contact : Michèle Dupré
En savoir plus : appel à communications complet et modèle de réponse en pièces jointes :

RAPPEL : Appel à communications : 7e colloque du Réseau Recherche et Sport en Pays de Loire (30/04/2018)

La septième édition du colloque « Sport et Recherche en Pays de la Loire » (SRPDL) se déroulera à Nantes (UFR STAPS) les 18 et 19 octobre 2018.

Intitulé : « Sports, Recherches, Performances... Horizon 2024 »

Un appel à communications lié est ouvert.

Argumentaire partiel : cet appel à communication vise à recueillir les productions scientifiques pluridisciplinaires des chercheurs de la Région des Pays de Loire dont les travaux portent sur le sport. Des communications de chercheurs extérieurs à la région, comme ce fut le cas lors des dernières éditions, sont également vivement souhaitées pour donner à ce colloque une résonance nationale, voire internationale. Après expertise des résumés soumis, le comité scientifique proposera au comité d’organisation des communications orales et affichées du colloque.

Le comité scientifique souhaite recevoir des propositions de communications mettant en lien sports et performances. Les pluriels associés à ces termes renforcent leur caractère polysémique et ouvrent ainsi une multitude de problématiques possibles. Si le titre du colloque « Sports, recherches, performances... Horizon 2024 » vise à susciter des réflexions, des échanges et des controverses pluridisciplinaires ouvertes, en lien avec les questions du sport d’élite, il entend aussi donner toute sa place aux communications dans les différents secteurs et champs de pratiques liés au sport et à l’activité physique avec des objectifs d’optimisation de la performance entendue au sens large. À ce titre, ces thèmes pourront être appréhendés selon des approches appartenant aux domaines des sciences de la vie, des sciences humaines et sociales, des sciences économiques et juridiques, des sciences pour l’ingénieur.

Les communications orales devront être accessibles à un large public. Elles devront faire état des applications possibles des connaissances émergentes dans le milieu sportif.

Date limite de soumission des communications : 30 avril 2018.

Contact : bruno.papin@univ-nantes.fr
En savoir plus : appel complet disponible à l’adresse suivante

RAPPEL : Appel à communications : Colloque commun des RT14 et 24 de l’AFS (15/05/2018)

Le RT14 (Sociologie des arts et de la culture) et le RT24 (Genre, classe, race : rapports sociaux et construction de l’altérité) de l’Association française de sociologie sont heureux de vous adresser l’appel à communication de leur colloque commun, qui se tiendra à Paris, les jeudi 15 et vendredi 16 novembre 2018.

Intitulé : « Penser l’articulation des rapports sociaux de sexe, de classe et de race en sociologie des arts et de la culture »

Argumentaire partiel : s’il existe une longue tradition de travaux s’intéressant aux diverses formes de domination de genre et de classe dans le champ intellectuel et artistique, ceux-ci se sont souvent focalisés sur une seule de ces dimensions. En revanche, les travaux sur la race sont bien plus rares en France, les débats sur l’usage du concept étant toujours vifs et les études quantitatives difficiles à mener dans un contexte où les statistiques dites ethniques sont proscrites. Nous l’employons ici au même titre que le genre et la classe - donc sans guillemets - en le saisissant comme une construction sociale, produit d’un rapport social de domination : le racisme (Guillaumin, 1972).

L’objectif de ce colloque est justement d’interroger les objets classiques de la sociologie des arts et de la culture en prenant explicitement en compte l’articulation de plusieurs rapports de domination. Nous avons choisi de nous centrer sur l’articulation des rapports sociaux de genre, de classe et de race. Dans un but inclusif et réflexif, il s’agit également de penser les outils d’analyse que l’on doit à la pensée féministe que sont les notions d’articulation, d’imbrication (Falquet, 2016) mais aussi d’intersectionnalité (Crenshaw, 1991) et de consubstantialité des rapports sociaux (Galerand et Kergoat, 2014) afin de porter le regard sur les dimensions politiques des arts et de la culture. Les communications pourront donc interroger les concepts théoriques et épistémologiques utilisés pour étudier ces articulations.

Pour chacun des axes de réflexion ci-après, les propositions devront s’attacher à analyser et discuter l’articulation des rapports sociaux de domination, en croisant au moins deux dimensions parmi les axes principaux sexe, classe et race ou l’un d’entre eux avec d’autres rapports de pouvoir, comme l’âge, la sexualité, le validisme etc.

Les propositions de communication sont attendues pour le 15 mai 2018 à l’adresse rt14.afs@gmail.com (procédure exacte dans l’AAC).

Contact : rt14.afs@gmail.com
En savoir plus : appel complet en pièce jointe :

Appel à communications : Colloque « Parcours de formation et mobilités géographiques : modèles, instruments, stratégies » (01/06/2018)

Les 13 et 14 juin 2019, à Bordeaux, se déroulera le colloque :

« Parcours de formation et mobilités géographiques : modèles, instruments, stratégies. France et empire colonial français, XVIIIe-XXIe siècles »

Ce colloque est conçu dans une perspective de travail collaboratif et fonctionnera davantage comme un atelier de discussion que comme une succession de présentations individuelles.

Argumentaire partiel : ce colloque souhaite mettre en lumière la façon dont les mobilités participent, conjointement avec le déploiement d’une offre géographiquement située, à la structuration sociale et territoriale du système d’enseignement et plus largement d’une société où s’opposent Paris et la province, grandes villes et villes moyennes, zones urbaines et zones rurales. Il s’agit donc d’interroger les logiques spécifiques qui sous-tendent, d’une part, le déploiement de l’offre, d’autre part, l’organisation des mobilités individuelles et collectives, ainsi que leurs modes d’articulation et leurs relations de complémentarité et de concurrence.

Pour ce faire, le colloque n’exclura, a priori, aucune institution d’enseignement – qu’elle dispense une formation de type élémentaire, secondaire, supérieure, professionnelle, etc. Il s’intéressera aussi bien à l’enseignement public qu’aux institutions privées. Les contributions pourront porter sur des mobilités d’amplitude diverse au sein de l’espace français (à l’intérieur d’une ville, comme au sein de l’Empire colonial), ainsi que sur les déplacements d’élèves ou d’étudiants français à l’étranger.

Débouchant sur le temps présent, ce colloque fait le pari du dialogue entre l’histoire et les diverses sciences sociales qui étudient ces mobilités, leurs motivations et leurs effets dans la société contemporaine. Les contributions des géographes, sociologues, politistes, etc. seront donc les bienvenues, aux côtés de celle des historiens.

En ciblant la réflexion sur le cas français, on souhaite créer les conditions propices à un vrai travail de périodisation, s’agissant de phénomènes qui dépendent étroitement des spécificités d’un État, d’un territoire et d’une population. Des éclairages sur d’autres espaces nationaux, dans la mesure où ils contribuent à la formulation d’hypothèses éclairantes pour le cas français, pourront cependant trouver leur place dans le colloque.

Les contributions s’inscriront dans l’un ou l’autre des axes suivants :

Date limite pour le dépôt en ligne des propositions sur le site Web du colloque : 1er juin 2018.

Contact : formation-mobil@sciencesconf.org
En savoir plus : consulter le site Web du colloque

FINANCEMENT DE LA RECHERCHE

RAPPEL : IDEXLYON : Lancement de deux campagnes de soutien : colloques et écoles thématiques

L’Université de Lyon, via le projet IDEXLYON, lance deux campagnes de soutien : une pour les colloques et une pour les écoles thématiques.

Les colloques et les écoles thématiques soutenus auront un double objectif de diffusion du savoir scientifique et du développement de la notoriété internationale du site Lyon Saint-Étienne :

Les campagnes seront ouvertes toute l’année 2018.

Contact : pia@universite-lyon.fr

Fondation Maison des Sciences de l’Homme : Appui scientifique et matériel à des projets de recherche (30/04/2018)

Le pôle Recherche & prospective de la Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH), apporte son soutien à la mise en œuvre de projets dédiés à des thématiques novatrices en sciences humaines et sociales.

En conformité avec les missions de la FMSH, il apportera son appui scientifique et matériel à des projets de recherche en cours d’élaboration afin de les aider à asseoir leur problématique, développer leur méthodologie et constituer leurs réseaux de recherche.

Dans cette optique, le pôle Recherche & prospective proposera aux responsables des projets de recherche retenus un soutien technique qui leur permettra à terme de déposer des projets de plus grande envergure notamment auprès de l’ANR et des grands programmes européens.

Pour l’année 2018, l’appel portera sur les thématiques « Art et sciences sociales », « Monde(s) en mutation », et « Humanités numériques ». Un seul projet sera retenu par thématique.
Il sera établi une convention entre la FMSH et l’institution de rattachement avec chaque coordinateur des projets « Art et sciences sociales » et « Monde(s) en mutation ». Pour le projet « Humanités numériques », la gestion administrative sera suivie par la FMSH.

Date limite : Les postulants sont invités soumettre leurs candidatures avant le 30 avril 2018 sur la plateforme en ligne.

Contact : projets-rp@msh-paris.fr
En savoir plus : consulter la page Web de l’appel

Ministère des Armées : bourses doctorales (06/05/2018)

Les programmes « Innovation » et « Thématique » du Pacte Enseignement Supérieur lancé par le Ministère des Armées ont pour objectif de financer les trois années de doctorat pour un doctorant engagé sur un projet de recherche portant sur des enjeux de sécurité et de défense, quelle que soit la discipline universitaire en sciences humaines et sociales (géographie, économie, sciences politiques, droit etc …).

Ces programmes sont scientifiquement suivis par l’Institut de Recherche Stratégique de l’École Militaire (IRSEM) dont l’autorité de tutelle est la Direction Générale des Relations Internationale et de la Stratégie (DGRIS).

Le candidat doit s’être assuré auprès de son université et avant le dépôt de sa candidature aux présents programmes, qu’elle remplit bien les conditions permettant la signature de la convention de financement.

Date limite de soumission des candidatures : 6 mai 2018.

En savoir plus : consulter la page Web dédiée

ACCOMPAGNEMENT/FORMATIONS

RAPPEL : Cycle d’ateliers doctoraux : « Représentations cartographiques aux fonctions SIG » (avril 2018)

Hervé Parmentier (EVS, ENS de Lyon) propose un cycle d’ateliers intitulé :

« Représentations cartographiques aux fonctions SIG »

Ce cycle est composé d’une conférence introductive et de 3 ateliers programmés au mois d’avril prochain.

Ces ateliers sont destinés aux doctorants des laboratoires associés à l’ISH / MSH Lyon St-Etienne et de L’École doctorale ED483 ScSo.

Programme  :

L’inscription est obligatoire avant le 22 mars 2018 via le formulaire en ligne suivant.

Lieux : ENS de Lyon (conférence), MSH Lyon St-Etienne (ateliers).

Contact : (contenu des sessions) : Hervé Parmentier
En savoir plus : programme complet disponible à l’adresse suivante

Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement